16.08.2014

Un festival de Blues énorme !

festival,blues

Pour sa 8e édition, le festival de Blues de Sorède et Albères  a fait fort et s'est trouvé une nouvelle coqueluche : Julie Jersey. Le public, fidèle et connaisseur, s'est déplacé en masse, les jardins de la mairie, pourtant vastes, étaient pleins à ras bord avec plus de 600 personnes qui ont pu, d'ailleurs, boire et se restaurer sur place grâce à une logistique efficace.
festival,blues
C'est Gas Blues Band qui a ouvert le festival vers 19 heures avec Gaspard Ossikian au chant et guitare, Philippe Scemama à la basse et Yannick Urbani à la batterie.
La voix « groovie » de Gaspard a mis en valeur le répertoire Blues et Funky du groupe en lui donnant une sonorité Texas.

Le Jersey Julie Band est la création (2011) de l'américaine Jersey Julie, originaire du New Jersey, avec Olivier Mas à la guitare et au chant et Stéphane Blanc à la contrebasse qui, pour lui, est aussi bien un instrument à cordes qu'une percussion. 
festival,bluesSur scène Julie omniprésente en chantant, en dansant, en jouant du saxo et en faisant les percussions a conquis un public qui n'en croyait ni ses yeux ni ses oreilles.
Générosité, spontanéité, riante et danseuse à l'énergie sans faille, mélange folk-country-blues sont les  pièces maîtresses du concert de Julie. Les sorédiens présents en ferait bien une citoyenne de cœur du village tant cette générosité n'a eu d'égal que son talent et c'est sous une salve d'applaudissements que le public a fait connaître sa joie quand, en fin de spectacle, Awek a appelé Julie sur scène pour un bœuf époustouflant.

festival,bluesEt bien sûr Awek, le groupe toulousain aux amitiés sorèdiennes solides, un des meilleurs groupes de Blues depuis des années, a une fois de plus enflammé ce public de connaisseurs. Emmenés par Bernard Sellam au chant et à la guitare, Joël Ferron bassiste calme et efficace, Olivier Trebel magistral et infatigable sur sa batterie et Stéphane Bertolino et ses harmonicas magiques ont été une fois de plus les rois du Blues, Rock et Swing.

festival,bluesA noter cette année, le jeu de scène de Stéphane Bertolino, qui n'a pas hésité, toujours un harmonica à la main bien sûr, à s'extérioriser, à communiquer avec le public et à danser avec ses partenaires. Sacré meilleur harmoniciste du Blues, Stéphane a décidé d'emmener ses harmonicas sur toute la scène et même à ras du public, pour le plus grand bonheur de tous.

Puis ce que tout le monde attendait arriva : Bernard Sellam a invité successivement tous les musiciens à monter sur scène et ce fut une série de bœufs avec Julie, Yannick, Olivier, Philippe, Gas et Stéphane chacun utilisant parfois les instruments des copains le temps d'une improvisation.
La générosité d'Awek n'est pas un vain mot et on a eu l'impression que personne, ni le public, ni les artistes, ne voulaient quitter ces jardins de la mairie de Sorède, paradis musical d'un soir.

festival,blues

Visitez ci-contre l'album photos ou cliquez ici.

Michel Aubrun, photographe dans le public a fait un album : cliquer ici pour le voir

06:03 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : festival, blues |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.