26.07.2014

C'était il y a deux ans

154064_dscn1452.jpg

Le  dimanche 22 juillet 2012 en fin d'après midi, après une vingtaine de départs de feu dans les P.O, un incendie, dû à un mégot, démarrait au Perthus espagnol. Un autre avait déjà fait une victime à Port Bou.
154257_perthusbis.jpg
Ce n'est que 3 jours plus tard, après trois décès et 17 000 hectares ravagés que les 1400 pompiers espagnols et français, les 300 gardes forestiers et la flottille de Canadairs (qui deux jours durant a survolé Sorède) ont eu raison de ce gigantesque incendie dû à l'incivisme et à la bêtise humaine.
154441_pompiers.jpg
Le pays catalan avait connu une de ses plus grandes tragédies naturelles.

Mais on continue à voir des irresponsables jeter un mégot allumé par la portière, à rencontrer dans les massifs forestiers des gens qui fument, à voir des écobuages sauvages, à voir des barbecues et grillades-party dans une nature aride et desséchée. Ne laissez pas faire !

Et pendant ce temps là, des hommes et des femmes luttent toujours pour reconstruire une vie que le feu leur a volée. Car ne soyons pas naïfs, la solidarité n'a qu'un temps et on ne sait jamais très bien, en bout de chaine, si partage il y a et s'il est équitable.

shapeimage_2.pngAnne, de Cantallops, m'a téléphoné ce samedi 26 juillet, deux ans jour pour jour, après sa sortie de ce monstrueux incendie catalan qui a ravagé son exploitation. Elle a tout perdu, maison, ferme, animaux. J'ai été sensible à son envie de se battre, son courage mais aussi à la détresse qui reste en elle, à sa rancœur devant les détournements d'une solidarité qui aurait dû l'atteindre.

Vous pouvez suivre son histoire depuis ce 22 juillet 2012 en vous connectant sur le site
www.lesoubliesdufeu.com ou en cliquant ici .
Peut-être pourrez-vous l'aider ou vous apercevoir qu'un de vos amis pourrait le faire.

Cantallops, c'est à deux pas de La Jonquera avec qui nous avons une frontière commune. Bref c'est chez nous ou presque !

20:34 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : incendies |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.