21.01.2014

Les ceintures noires affichent leur code moral

Kagami_Biraki_2014.JPG

Le 11 janvier c'est, pour les judokas, le Kagami Biraki ou cérémonie des vœux.
Les_dirigeants.JPG
Jean Barcelo, 6e dan et responsable des grades dans les P.O l'avait relancé en 2013 et le comité départemental, via son président Patrick Ortozols, a décidé de le pérenniser.

Ils étaient, cette année encore, plus de 100 ceintures noires au complexe sportif Germanor de Cabestany, dont 80 en kimono sur le tatami pour témoigner leur attachement aux valeurs humanistes et au code moral de leur sport  avec notamment le respect, la solidarité, l'entraide, la transmission des savoirs.
Ce fut aussi l'occasion de rendre hommage aux anciens, aux pionniers, aux bénévoles et ce n'était pas un hasard si 4 présidents du CD 66 se retrouvaient ce jour là.
La cérémonie a permis de faire la démonstration d'arts martiaux : Aikido, Karaté, Judo et chacun a pu retrouver les gestes et techniques qui font qu'il est ceinture noire quelle que soit la discipline.
Et bien sûr, le moment fort a été la remise des diplômes de ceintures noires, du 1er dan au 3e dan, par les différents professeurs du département.

Être ceinture noire, ce n'est pas simplement un résultat sportif, c'est une philosophie de vie, de respect des valeurs humanistes, un engagement envers son prochain. C'est ce que veut démontrer chaque année le Kagami Biraki qui a rassemblé cette année des judokas de 16 à 85 ans. Sorède et Saint André étaient représentés par William Verleyen et Nicolas Alverni.

06:52 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.