29.11.2013

Quand la Géorgie s'invite à Sorède

P2030014.JPG

C'est la seconde fois qu'un stage de chants polyphoniques géorgiens est organisé à Sorède par l'association normande Tsitsinatela (luciole en géorgien).
P2030011.JPG
Le 24 novembre, salle des fêtes, ce sont 40 personnes (30 femmes et 10 hommes) qui ont travaillé cet art vocal sous la direction de M Teimuraz Artilakva (connu sous le diminutif de Témo).
P2030016.JPG
Trois groupes de voix, - hautes (soprano) - médium (alto) - basses (contre alto ténors et barytons) - , ont fait leur apprentissage sur les œuvres Mirangula, Tuchuri Satrphialo, Dida voi nana et Vaior Qo Ma.

La particularité de cet art géorgien est de se transmettre par tradition orale, tant pour le livret (il faut apprendre à prononcer le géorgien) que pour la musique, les accords et l'harmonie et on comprend alors toute l'importance de la présence du chef de chœur géorgien Témuraz Artilakva, de son talent, de sa pédagogie et de l'aide apportée par Claire Garrigue dans ce stage.
P2030021.JPG
La présence de nombreux choristes  du Chœur des Albères, de son chef de chœur, Claire Biron, de plusieurs musiciens des P.O montre bien la qualité de ce stage original centré sur un répertoire qui est classé au patrimoine mondial  immatériel de l'Unesco.

Nul doute que le chant vocal local va s'enrichir de nouvelles tonalités, de nouvelles sensibilités et cela pour notre plus grand plaisir.

07:00 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : chants |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.