27.09.2012

70 ans de mariage !

anniversaire

Stéphanie et Marcel Laveine se sont mariés le 19 septembre 1942 en Belgique.

anniversaireEt ce 20 septembre 2012, ils ont fêté, en présence du maire de Sorède Yves Porteix , de leur famille et amis,  leurs noces de platine c'est à dire septante (70)  ans de mariage, ce qui est à la fois magique et exceptionnel !

Ils sont nés tous deux en Belgique : Stéphanie le 27 août 1921 à St Symphorien et Marcel le 26 janvier 1920 à Havré.
Stéphanie et Marcel n'avaient pas vraiment de raison de se connaître, Marcel étant issu d'un milieu ouvrier et Stéphanie d'un milieu rural plutôt aisé, les parents de Stéphanie ayant une des plus grosse ferme de la commune.
Marcel suit une formation d'ébéniste à La Louvière puis trouve du travail à St Symphorien, s'y intègre peu à peu et participe aux manifestations locales. Et c'est au bal du village que Marcel 18 ans demande à Stéphanie de danser avec lui et il a été, dit-il,  « électrisé » par la force de Stéphanie quand il l'a tenu dans ses bras !
anniversaireLes semaines ont passé, ils se sont revus et un jour Marcel s'est retrouvé seul avec le papa de Stéphanie dans la ferme familiale et fait sa demande en mariage, demande immédiatement acceptée d'autant plus que Marcel jouait de la musique et le papa de Stéphanie aussi ! Mais 1939, année funeste, arrive.
Marcel part au service militaire, est fait prisonnier de guerre et déporté alors que Stéphanie, sa sœur et ses parents ont été évacués en France avec chevaux de trait et chariots.

Malgré la guerre et l'occupation allemande, ils choisissent cependant de se marier le 19 septembre 1942 ; la ferme est occupée par une formation allemande sur le point de rejoindre le front russe et qui laisse du champagne pour les jeunes mariés (c'était assez rare à cette époque d'avoir du champagne pour les mariages).
Le 29 juillet 1943 c'est la naissance de Michel puis le 11 décembre 1947 d'Arlette.

anniversaireAprès la guerre Marcel tente  de s'installer à son compte avec son beau-frère, mais très vite ils se rendent compte que l'affaire n'est pas viable et Marcel fait alors le choix de signer un contrat au Congo Belge où il restera de 1950 à 1961. Pause de 3 ans mais le virus du Congo est plus fort et signature d'un autre contrat de 1964 à 1975 pour le Zaïre.
Ils ont séjourné à Elisabethville, Stanleyville, Bukavu.....Durant leurs vacances, ils venaient chaque année quelques semaines à Sorède dans un petit hôtel place Combes avec la maman de Stéphanie.
Arlette aimant particulièrement cette région, ils font le choix d'acheter à Sorède un terrain rue de l'Oasis dans les années 70 et de construire une maison, plans et construction surveillés de près par Marcel qui connaît bien le métier.

Depuis 36 ans ils coulent une douce retraite dans notre petit village catalan, se sont intégrés auprès de belges et de catalans de la région, participent à la vie locale, musique pour Marcel et relations amicales avec voisins et amis pour Stéphanie.

anniversaireEt après 70 ans, le rêve d'amour scellé par un oui devant le bourgmestre de St Symphorien continue et est maintenant relayé par le maire de Sorède. Pour l'occasion la mairie leur a offert une création du palais du verre de Palau gravée à leur nom.

Nous adressons nos plus vives félicitations à Stéphanie et Marcel.

07:30 Publié dans Vie du village | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : anniversaire |  Facebook | |

Commentaires

Un couple de voisins cher à notre coeur
Ils sont formidables ! !

Écrit par : Brigitte Briand | 28.09.2012

Je les connais depuis ..1964 ! Rencontre au Congo/Zaîre, classes faites avec Arlette, nos parents mutuels jouaient aux cartes ensemble et, les années passant on a toujours gardé contact, il y eu la Communion de notre fils, son mariage (Marcel y a joué l'Avé Maria au Saxo) et nos vacances annuelles chez eux à Sorède. Que de bons souvenirs ! Cette année nous étions présents pour les 91 ans de Mamy mais pour les Noces de Platine de tout coeur en pensées avec eux mais rentrés à Rhisnes Belgique vacances trop courtes...On les aime de tout notre coeur. Bisous. Georgette et Cie.

Écrit par : CHARLIER Georgette | 29.09.2012

Les commentaires sont fermés.