22.11.2011

Pluies : la Vallée Heureuse sévèrement touchée

pluie

De mémoire de Sorédien, on n'a jamais vu ça ! On a déjà subi des inondations, des crues importantes, mais de cette force et dans un temps aussi court, jamais. "C'était effrayant". Yves Porteix, le maire de Sorède, avait du mal à croire les dégâts occasionnés hier par les trombes d'eau qui se sont abattues sur la Vallée heureuse. "Je suis parti à 11 h sur Perpignan et quand je suis revenu à 13 h, je ne reconnaissais plus le village. C'était apocalyptique".

Une passerelle vieille de 100 ans emportée.
Le plus fort des chutes d'eaux est intervenu entre midi et 14 h. C'est à ce moment-là que les dégâts ont été les plus importants. La passerelle piétonne en béton, Foun del Sabaté, de plus de 100 ans et empruntée par la moitié du village, a été emportée par la crue "exceptionnelle" de la rivière Tassio.

pluieUne autre passerelle et un petit pont qui relie le bas et le haut de la vallée ont aussi cédé.
Trois appartements situés à proximité de la rivière ont été très endommagés, un garage emporté, ainsi que quatre voitures et une falaise s'est effondrée dans le village.
"Beaucoup de terrains se sont affaissés et des voitures menaçaient de tomber dans la rivière, expliquait Denis, habitant de la commune. Heureusement, on a fait après 1989 des aménagements sur les enrochements situés dans le lit de la rivière, sinon deux rues auraient été complètement sous les eaux".

Enfin, le réseau téléphonique était aussi endommagé et les connexions internet coupées. Des incidents qui ont conduit le sous-préfet, Philippe Saffrey, à se rendre dans le village pour constater les dégâts, alors qu'il accompagnait le nouveau préfet sur la Côte Vermeille. 
Concernant la circulation automobile, il était très difficile en fin d'après-midi de rejoindre la commune depuis Perpignan puisque la D914 était coupée à hauteur de la première sortie d'Elne.

A Palau-del-Vidre, les écoles ont été évacuées entre midi et 14 h et resteront fermées aujourd'hui sur décision du maire, alors que quatre habitants qui résident dans des mas ont été rapatriés et hébergés en centre-ville.

 (L'Indépendant du mardi 22/11)  - Pas de photos des dégats, le correspondant est en vacances à l'autre bout du monde et n'assure qu'une permanence par Internet

14:43 Publié dans Musique, Vie du village | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : pluie |  Facebook | |

Commentaires

Peut être faut t'il s'interroger sur l'incidence de l'éradication, effectuée il y a deux ans, de tous les arbres et fougères du déversoir situé au dessus de la forge jusquà celui situé après le pont del migt ? Ces fougères géantes et les arbres étaient à mon sens, un barrage naturel contre la force hydraulique. L'eau a ainsi pu s'engouffrer sans retenue et détruire la route et les ponts... à réfléchir...

Écrit par : corinne l'hérisson | 27.11.2011

Les commentaires sont fermés.